Notre laine

A la ferme de la Montagne, nous produisons deux types de laines, issue des chèvres que nous élevons:

  • Du mohair, produit par les chèvres de Angoras
  • Du cachemire, produit par les chèvres Cachemires
pur-mohair-la-ferme-de-la-montagne

Le Cachemire

Le cachemire tient son nom de la chèvre dont il est issu, qui elle-même tient son nom de sa région d’origine. En effet, les chèvres cachemires viennent de Mongolie et des hauts plateaux himalayens du Ladakh et du Tibet, région dite du cachemire au nord de l’Inde, où s’est développé son tissage. Le nom de la région est ensuite devenu le nom générique de l’étoffe.

Chevre-cachemire-la-ferme-de-la-montagne
Cachemires

Nous sommes un des seuls éleveurs producteurs de laine cachemire en France. La majorité du cachemire vendu sur le territoire provient d’Asie. Le peu d’engouement pour cet élevage vient du fait qu’une chèvre cachemire ne produit qu’environ 150 g de toison par an (contre 3 kg à 6kg pour une chèvre Angora), et que la filière de transformation des toison est de plus en plus difficile à trouver en Europe. Les chèvres cachemires sont agiles et vives, adaptées à des terrains montagneux et sauvages. Elles ont fière allure avec leurs cornes en lyre et leur robe blanc immaculé et ne craignent pas la rigueur des hivers de notre vallée.

La fibre cachemire est réputée pour sa douceur et sa chaleur. C’est est la fibre animale la plus fine au monde, d’environ 15 à 20 microns d’épaisseur (lorsque un cheveu humain en mesure environ 60). Elle ne gratte pas, contrairement à la laine de mouton, et peut être portée à même la peau. Elle provient du sous poil que les chèvres développent en hiver pour lutter contre le froid, c’est pourquoi on la récolte au printemps. Elle serait 6 fois plus isolante que la laine de mouton. A l’état naturel, la fibre cachemire existe en marron, gris, ou blanc. La fibre blanche, celle de nos chèvres, est réputée pour être la plus qualitative et la plus fine, et permet plus de créativité car elle peut ensuite être teinte de la couleur de notre choix avec des teintures sans danger pour la santé.

Comment juger de la qualité d'un cachemire ?

Contrairement à une idée reçue, la qualité d’un article en cachemire ne dépend pas du nombre de fils. Cela indique en réalité l’épaisseur et le poids de l’article, et donc son pouvoir isolant. Mais la qualité du cachemire dépend en réalité de la finesse de la fibre et de sa longueur. Plus la fibre est longue et fine, plus elle est qualitative.

Le nombre de fils aura tout de même un impact sur le prix : Un pull avec 6 ou 12 fils sera plus cher qu’un pull à 2 fils, car il sera plus lourd, et contiendra donc plus de cachemire. Le pull 1 fil est pour l’été ou le printemps. Le pull 2 fils, que nous commercialisons, peut être porté toute l’année grâce aux propriétés isothermes du cachemire. En hiver, il apportera chaleur et douceur porté sous un coupe vent. Le pull 4 fils correspond à l’épaisseur d’un pull en laine « standard », il est pour l’hiver. Les pulls 6 et 12 fils sont adaptés aux grands froids. 

Le Mohair

Le mohair vient de la chèvre Angora. C’est une chèvre plus docile que la cachemire, qui va développer une belle longue toison bouclée. Elle est originaire d’Asie centrale mais a commencé à se répandre dans le monde vers le XVe siècle. Les chèvres Angora françaises proviennent d’importations réalisées au cours des années 80 depuis le Canada, le Texas, l’Australie et l’Afrique du Sud.

Depuis, les éleveurs français, soucieux de produire un mohair de qualité, ont entrepris un travail d’amélioration par la sélection génétique à travers un organisme appelé Capgenes, en collaboration avec l’Inra et l’Institut de l’élevage. La sélection génétique consiste à sélectionner les individus avec les meilleures caractéristiques (absence de jarre, finesse de la fibre inférieure à 30 microns, homogénéité de la toison) pour la reproduction, afin d’améliorer le cheptel au fil des générations sur les critères choisis. Les Angora françaises, grâce à ce travail de sélection, produisent donc des fibres très qualitatives. La sélection génétique est une méthode pratiquée depuis la naissance de l’agriculture, et au fil des millénaires, elle a conduit à l’émergence des différentes races d’animaux domestiques que nous connaissons.

Chèvre Angora

La fibre mohair a pour caractéristique d’être un bon isolant thermique et d’une très grande légèreté. Le mohair a l’aspect, le toucher et le brillant de la soie, avec la souplesse de la laine. Les fibres ont tendance à retrouver leur forme bouclée originelle, ce qui leur assure un gonflant particulier très apprécié

La laine mohair issue de notre troupeau est vendue sous la marque « Le mohair des fermes de France », et les articles que Catherine tricote elle-même (“Nos créations”) sont tous fabriqués à partir de cette laine. Cette marque vous garantit l’origine et la qualité du produit parce qu’elle s’appuie sur notre charte qualité et sur un cahier des charges technique et précis, et que nos partenaires sont régulièrement contrôlés sur le respect de nos exigences par les éleveurs eux-mêmes.

Au travers de cette marque, nous prenons l’engagement :

  • d’utiliser exclusivement pour nos articles le mohair issu de nos élevages
  • d’élever nos chèvres angora dans le respect du bien-être animal
  • de confier la transformation de nos toisons aux meilleurs artisans français et italiens
  • d’utiliser pour nos teintures des colorants respectant toutes les normes européennes (Oeko-tex, CE Reach)
  • de travailler dans le respect de tous nos partenaires
logo mohair des fermes de france

Pour être sûrs de la qualité de votre laine, de sa provenance, et de ses conditions de production, exigez « Le Mohair des fermes de France ».

Le Mohair des fermes de France et la SICA Mohair

Cette marque est la propriété de la SICA mohair, une société d’intérêts communs agricoles détenue par les éleveurs français d’angora. Cette structure a pour mission d’assurer pour le compte des éleveurs-adhérents toutes les prestations nécessaires à la transformation de leur mohair, en choisissant des façonniers textiles (qui vont transformer la toison en laine) qui correspondent à nos exigences qualitative et éthiques.

Nous faisons appel à un expert à chaque étape (laveur, cardeur-filateur, teinturiers, tisserands, bonnetiers, tricoteurs…), et un groupe d’éleveurs est chargé de visiter nos différents partenaires afin de s’assurer que la réalisation est locale et dans le respect de nos valeurs (audit). Ensuite nous contrôlons la qualité des produits avant d’y apposer le sceau « Le Mohair des Fermes de France ».

Nous, éleveurs de chèvres angora et producteurs de mohair, nous rassemblons autour de l’association “Le Mohair des Fermes de France” parce que nous partageons des valeurs communes.

  • La première est l’envie de travailler de manière collective car l’union fait la force et la créativité devient alors exponentielle. Nous nous soutenons les uns les autres et nous donnons vie à nos objectifs communs de manière collaborative.
  • La deuxième est le respect du bien-être animal. C’est d’abord l’amour des animaux qui nous a poussé à devenir éleveurs de chèvres angora. Quelle que soit la ferme certifiée “Le Mohair des Fermes de France” que vous visiterez, vous retrouverez cette tendresse pour les animaux.
  • La troisième est lamour du travail de qualité. Nous travaillons avec les meilleurs façonniers, gardiens d’un savoir-faire ancestral, afin qu’ils réalisent des articles exceptionnels. Nous contribuons ainsi au maintien de petites entreprises artisanales dont les propriétaires sont des amoureux des fibres nobles et du travail bien fait.

 

Nos fermes sont des petites structures qui restent à taille humaine et qui contribuent à la création d’emplois locaux, dans le respect de l’environnement.

 

Pour en savoir plus, visitez le site internet de la marque : www.mohair-france.com ou celui de la SICA : sicamohair.com

La production de laine mohair et cachemire

La production de laine par les chèvres est une activité méconnue. Pour en savoir plus et rencontrer ces superbes animaux, n’hésitez pas à venir faire notre visite «de la toison à la pelote».

La production de laine commence par l’élevage des chèvres. Nos chèvres, cachemires comme angoras, sont dehors quasiment tous les jours (sauf en cas de fortes intempéries, ou juste après les mises bas). L’hiver, elles rentrent se mettre au chaud la nuit dans la bergerie, mais l’été, elles sont en alpage sur une montagne qui surplombe notre belle vallée. Dans notre troupeau, les naissances ont lieu au printemps. Les angoras sont tondues quelques temps avant afin de les nettoyer des parasites, et de commencer leur maternité en pleine forme.

Les chèvres en estive

Pour les angoras, la tonte a lieu 2 fois par an (en fin d’hiver puis en fin d’été), pour les cachemires, elle n’a lieu qu’une seule fois, en fin d’hiver. Une chèvre angora va produire 3 à 6kg de toison par an, contre 150 g environ pour une cachemire.

La tonte des animaux est réalisée par des professionnels et n’est pas douloureuse pour l’animal. Puis, Bernard trie les toisons à la main pour sélectionner les plus belles fibres et les trier en catégories de finesse. Une fois ce tri terminé, le mohair est contrôlé par un expert trieur au sein de la SICA. Quand tous les lots sont conformes, la SICA les envoie chez les partenaires textile pour la transformation. Depuis la fermeture de la filature française de mohair en 2009, la SICA s’est vue contrainte de faire laver et filer son mohair en Italie. Pour le cachemire, le réseau de la SICA étant réservé au Mohair, nous envoyons directement notre production chez un partenaire en Italie qui travaille pour les grands couturiers Français et Italiens.

La transformation de la laine

Les étapes de transformation sont alors les mêmes pour les deux laines. La toison est lavée, puis cardée (démêlage des fibres et éventuellement peignage, qui les aligne et élimine les plus courtes) pour former des rubans. Le ruban est ensuite filé (étirage et torsion des rubans) pour former des fils.

Le Cachemire nous est renvoyé, et le Mohair retourne à la SICA, à Castres. Les fils peuvent être conservés pour être vendus en pelote, ou travaillés (tricotés ou filés) et former des vêtements et accessoires. Les produits finis (fils ou articles) sont contrôlés par la SICA avant de se voir attribuer l’étiquette « Le mohair des fermes de France » puis d’être renvoyés aux éleveurs qui s’occupent de la commercialisation.

Ici à la ferme nous proposons à la foi de la laine et des articles transformés par la SICA vendus sous la marque «Le mohair des fermes de France», et des articles tricotés par Catherine portant une étiquette « La ferme de la Montagne », fabriqués avec la laine «Le mohair des fermes de France».

En achetant nos produits, vous êtes donc certains de promouvoir la filière française et de faire travailler des agriculteurs passionnés qui aiment leurs animaux.

Retour en haut